Le président Emmanuel Macron sera mardi 15 janvier à Bourgtheroulde (ville de 3200 habitants), dans l’Eure, pour inaugurer le « Grand débat national » autrement appelée «Consultation nationale ». C’est également son coup d’envoi pour la tournée des maries annoncée le mois dernier. Il sera accompagné par plusieurs ministres et élus locaux.

Tous les maires de l’Eure sont invités à cette première rencontre avec Emmanuel Macron. Une rencontre qui aura lieu dans le complexe sportif Bruno Benedetti. 120 maires des quatre autres départements normands (trente par département) sont également conviés.

« Après le mépris, l’enfumage. »

C’est ainsi que les gilets jaunes perçoivent le grand débat national aux contours flous. Les règles sont dictées par les gouvernants et les thèmes sont choisis par ceux-ci. Par cette manœuvre, le gouvernement tente de transformer le conflictualité sociale en réunions locales aux incidences nulles. Une façon grossière de tenter de pacifier et d’étouffer la colère générale.

« Fuyez, pauvres fous ! »

C’est ainsi que le président de la République et toute sa clique choisissent comme point de départ pour leur tournée un département à forte mobilisation gilet-jaunesque. Le chef de l’État entrera dans une ville où chaque voiture ou presque arbore le gilet. Il mettra les pieds dans le département où des arrêtés préfectoraux aux allures totalitaires empêchent les regroupements sur des ronds-points et génèrent une vive résistance. Bienvenue dans le 27 !

« Forteresse Bourgtheroulde »

À l’image de sa venue à Créteil pour l’inauguration de la maison du Handball la semaine passée, un comité d’accueil se prépare (https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/en-images-les-gilets-jaunes-sont-prets-a-accueillir-macron-a-bourgtheroulde-OD14428006#.XDrxni-uN1s.twitter). Le dispositif s’annonce fort et conséquent. Le centre-bourg sera inaccessible et les routes alentours très probablement contrôlées. Des arrêtés préfectoraux empêchent le transport de carburant et d’artifices. (http://www.eure.gouv.fr/Actualites/Securite-publique-dans-le-departement-de-l-Eure).

Ce que nous savons.

Un président tant discrédité ne s’attend évidemment pas à une haie d’honneur en arrivant sur place. Plutôt que la voie terrestre, il choisit les airs pour rejoindre Bourgtheroulde. Deux possibilités : soit il atterrit sur la base de l’école de police à Oissel (auquel cas le cortège présidentiel sera exposé pendant une dizaine de minutes entre Oissel et Bourgtheroulde) ou il opte pour l’option la plus prudente et atterrit directement sur le terrain de foot du village. Son arrivée s’annonce aux alentours de 14h30 pour une cérémonie prévue à 15h. Il ne devrait pas s’attarder sur place et déguerpir sur les coups de 16h. Les maires pourraient converger dès la matinée, quant à eux, par voies terrestres. Et bien entendu : pas de maires, pas de tournée des maires !