Pour le lancement du « grand débat », Macron était attendu à Bourghteroulde, retranché derrière une forteresse de 2500 gendarmes. Les barrages, grilles, hélicoptères, drones, fouilles systématiques des voitures et contrôles d’identité à répétition devaient dissuader les gilets jaunes de Normandie d’accueillir comme il se devait le président. Tout ce dispositif n’aura pas suffi à empêcher plusieurs centaines de gilets jaunes de venir manifester à Bourgtheroulde. Récit en vidéo d’une journée marquée par une victoire des gilets jaunes avec la levée des arrêtés préfectoraux interdisant tout rassemblement dans Eure (hélas immédiatement renouvelés par la préfecture).