Cette semaine en Normandie

 Il y a en a qui ont fait les plein de compresses et sérums phy pour samedi prochain 

 Après Carlos Ghosn, on est plus a quelques milliers d’euros près ! 

 Faim du mois/fin du monde, même combat 

 Tremblez, coupes au bol ratées ! 

 Pauv’ bête 

 Le Havre, sa plage, son porc… 

 Quand l’école républicaine rencontre l’école de la rue 

 Médaille de bronze, peut encore mieux faire ! 

Rouen, troisième ville la plus touchée par les manifestations des Gilets Jaunes

Les rendez-vous à ne pas manquer

 Conférence 

Centre André-Malraux • Lundi 25 Mars à 19h30

Quand la conviction idéologique mène à l’engagement violent

Fred Tousch et Bilel Ainine

« Nous aimons la mort autant vous chérissez la vie ». Ce sont là des propos tirés du langage mortifère tenu par le djihadisme contemporain. Comparée d’autres formes violentes d’engagement politique qu’a connu l’Europe (IRA, Brigades rouges, ETA, Action directe…) ou l’Amérique latine (FARC, Sentier lumineux …), la violence djihadiste est présentée comme l’émanation d’une forme totalement singulière de la croyance extrême. Si bien qu’elle est essentialisée au point d’incarner à elle seule la notion de « radicalisation », devenue omniprésente dans le langage médiatique.

TOUT VA BIEN