En lutteSocialUne

L’Italie et l’hypocrisie gouvernementale

“Les ouvriers se mettent en grève contre le coronavirus, ou plutôt contre le gouvernement qui tient les usines ouvertes malgré le coronavirus”.

En Italie les grèves se multiplient contre l’absence de mesures de sécurité dans les usines. On le sait, l’Italie a pris des mesures de sécurité exceptionnelles pour tenter d’endiguer le virus : fermeture de tous les lieux publics non nécessaires et confinement obligatoire. Sans surprise, les usines continuent de tourner à plein régime. Et les consignes de sécurités qui sont demandées au reste de la population ne sont pas appliquées dans les usines. D’un côté il faut bien prendre des mesures d’urgence, mais de l’autre côté il ne faudrait surtout pas trop menacer l’économie.

 » Du nord au sud de la péninsule, des grèves spontanées se multiplient dans les industries transalpines. Le dernier décret signé par le gouvernement italien – qui impose le télétravail –, exclut en effet les usines de cette mesure de prévention. »

Tel est le dilemme actuel des gouvernements : agir pour limiter la contamination sans pour autant s’attaquer trop frontalement à l’économie capitaliste.

On imagine aisément que la situation sera la même en France.

https://www.courrierinternational.com/article/italie-effrayes-par-le-coronavirus-les-ouvriers-des-industries-se-mettent-en-greve?fbclid=IwAR3GjW3XeM7Ov70TDZoqcvIahtX2en7znwe8c3cWSA4z9Ml_KBsR4bEaFq8

Fermer