AnalyseDans la rueEn lutteGilets jaunesMagazineUne

LIVRE – « Une révolte en gilet jaune » par Rouen dans la rue

Le média indépendant Rouen dans la rue sort un livre sur les gilets jaunes. Les textes s’appuient sur l’expérience directe que les auteurs ont pu faire de cette bataille, sur le rond-point des vaches notamment qu’ils ont rejoint dès le premier jour, et aussi lors des manifestations rouennaises, régionales ou parisiennes. L’ouvrage propose aussi une lecture plus large du mouvement en essayant de saisir sa particularité et son inventivité en repérant « les gestes et les pratiques par lesquelles les gilets jaunes ont ouvert des voies qui leur étaient propres, ou se sont réappropriées de façon originale des manières de faire déjà existantes, à mille lieues de la routine politique des organisations, des partis, des syndicats, et même des radicaux ».

carre2

Quelle fut l’usage et l’importance des réseaux sociaux ? Quelle est la vie qui s’est inventée sur les ronds-points ? Comment des bandes se sont constituées pour bloquer les centres commerciaux ? Ou encore comment le dispositif classique de la manifestation a été littéralement pulvérisé pour laisser place à la plus extraordinaire séquence émeutière que nous ayons connu ces dernières années ? Comment aussi les gilets jaunes ont-ils réussi à affirmer leur autonomie à l’égard des forces politiques traditionnelles ? Et quel est donc ce peuple dont ils se réclament et le sens profond de son apolitisme ? Telles sont les questions qu’il fallait aborder pour prendre la mesure de ce soulèvement.

Le livre accorde aussi une place importante à plus d’une centaine de photos prises par des photographes locaux qui préfèrent souvent garder leur anonymat. On y trouve des lieux emblématiques de la lutte des gilets jaunes dans la région : le rond-point des vaches, Tourville, Barentin, Bourgtheroulde ou encore le centre-ville de Rouen mais aussi quelques-unes des folies parisiennes.

Il s’achève par une chronologie.

Un aperçu de l’intérieur :

Pages Fouquet’s still burning

Pages la révolte est une fête

Photo 1

photo 2 

photo 3

Où se le procurer ?

Le livre sera disponible le 17 novembre sur le rond-point des vaches. Il est en vente au Diable au Corps (100 rue Saint Hilaire) et dans quelques librairies rouennaises (liste à venir).

Une soirée de lancement est prévue au Diable au Corps le vendredi 22 novembre à 19h : https://www.facebook.com/events/476499452965218/

Vous pouvez le commander en ligne. 6 euros prix de revient, ou 10 euros si vous voulez nous soutenir. Rajoutez 5,30 euros de frais de port.

Pour payer, cliquez sur le bouton « Faire un don » tout en bas de la page de notre site.

Puis envoyez nous un message ou un mail pour nous donner votre adresse postale : rouendanslarue@riseup.net

———–
Introduction.

Une invitation au voyage

Début novembre 2018, des appels à tout bloquer et à se retrouver sur les ronds-points commencent à circuler. Il est aussi question de revêtir un gilet jaune. Autour de nous, des tantes, des oncles, des cousins qui n’avaient jamais mis le pied dans une manif ’ prévoient de participer ; mais aussi des amis méfiants et parfois moqueurs. À gauche et à
l’extrême gauche, cette effervescence naissante est prématurément taxée de raciste, poujadiste, réactionnaire et antiécologiste. Amusés, intrigués, mais finalement curieux nous commençons à suivre ce qui est en train de se tramer. À deux reprises, nous nous rendons à des réunions de préparation sur des parkings de supermarché. Nous publions
une vidéo et un texte qui s’attachent à démonter ces critiques faciles et qui indiquent pourquoi nous serons de la partie le 17 novembre. Nous nous sentions bien seuls à l’époque parmi les médias indépendants, à l’exception notable de Nantes révoltée.

Ce 17 novembre 2018, c’est dans l’incertitude la plus totale que nous avons rejoint le rond-point des vaches dans la banlieue rouennaise. Comme des milliers d’autres nous avons enfilé le gilet jaune. Très vite nous avons été aspirés par ce mélange de joie, de combativité, de colère. Nous avions notre histoire et notre mémoire mais nous nous
sommes abandonnés à cette bataille.  Conformément à sa vocation, Rouen dans la rue s’est mis au service de cette lutte. Nous avons donné la parole aux gens afin de contrer la désinformation. Nous avons relayé et amplifié les appels des gilets jaunes. Nous avons aussi formulé des positions et des analyses relatives au mouvement. Reportages, interviews, articles, vidéos, lives, etc. Le fonctionnement même de notre média a été chamboulé et quelques amis rencontrés sur les ronds-points nous ont depuis rejoint.

« À pouvoir hystérique, révolte historique » disait un graffiti pendant le mouvement. Nous avons souhaité écrire des textes plus longs afin de prendre la mesure de ce soulèvement. Historique, il l’est au sens précis où il a transformé et marqué les vies de ceux qui y ont pris part, à commencer par nous-mêmes. Nous avons beaucoup parlé et mis en commun nos réflexions. Nous avons divergé aussi en certaines occasions. Il y a
quelque chose d’intime dans l’expérience que nous avons pu faire de ce chamboulement. Voici pourquoi nous publions deux textes qui discutent, se répondent, se recoupent parfois et témoignent d’une sensibilité légèrement différente. Mais ils partagent la même disposition au bouleversement.
——-

Sommaire des deux textes

Fouquet’s still burning
Préliminaires
Facebook
Blocages vies communes
Emeutes populaires
Rupture

La révolte est une fête
L’étonnant destin d’un gilet jaune fluorescent.
Comment naissent les révoltes ?
Une nouvelle ère ?
Le peuple des ronds-points.
Blocage à tous les étages.
De manifestations en émeutes.
Du pacifisme à la violence légitime.
Gilets jaunes, black blocs et BB GJ.
Tout le monde déteste la police (ou presque).
L’apolitisme des gilets jaune.
Le peuple, quel peuple ?
Conclusion provisoire en attendant la suite.

 

 

Fermer