Ce jeudi, tandis que les camions et autres drapeaux syndicaux s’installaient sur le cours clémenceau, quelques caddies, banderoles et fumigènes tentaient de se faire une place dans le cortège. C’est entre chants anti-capitalistes et anti-flics, embarquée dans une course de poubelle, que la jeunesse s’élance dans la rue. Enthousiasme débordant oblige, ceux-ci se retrouvent comme d’habitude en tête de manif.

Point bonus, un RG reçoit des oeufs et un pétard, assez pour apprendre à garder ses distances. Arrivés au square verdrel, certains manifestants encouragent le cortège à les rejoindre pour prendre la direction de la gare, manière de signifier leur soutien aux cheminots. Cependant, l’inertie des uns et la docilité des autres empêchent tout écart dans le déroulé de la manif.

Prochaines dates: 3 et 4 avril, début de la grève des cheminots.

#LibérezJimmy

123456