AnalyseArticlescatastropheContre-CultureDans la rueGilets jauneslubrizolUne

Rouen : « Fumées noires et gilets jaunes ». Sortie du numéro 13 de la revue Z

La revue Z était venue enquêter à Rouen peu de temps après le désastre Lubrizol, une castastrophe industrielle, doublée sans surprise d’une gestion politique basée sur le mensonge et d’une incapacité collective à arracher ce qui aurait été nécessaire dans l’urgence.

C’est sous le coup d’une nouvelle catastrophe, une pandémie cette fois, que l’édition consacrée à Rouen est sortie ! L’équipe devait venir la présenter ici mais c’est partie remise. Confinement oblige. Voici en attendant leur présentation, l’édito et le sommaire de ce numéro… 13.

Publiée en mai 2020
200 pages / 15 euros
En vente ici : http://www.zite.fr/trouver-z/

***

L’événement a eu lieu à Rouen, le 26 septembre­­ 2019, et il y avait de la fumée noire. Est-ce un accident grave ? Pas sûr. A-t-il pollué l’eau et les terres ? Les études le diront. A-t-il intoxiqué les Rouennais·es ? Cela reste à prouver. L’industriel en est-il responsable ? En tout cas, il ­s’excuse pour le désagrément.

Pour son treizième numéro, l’équipe de Z s’est installée à Rouen au lendemain de l’incendie de l’usine Lubrizol, qui a déversé l’équivalent d’une marée noire dans le ciel de la Normandie. Dix mille tonnes de produits chimiques hautement toxiques partis en fumée, plus de dix tonnes d’amiante dispersées sur l’agglomération.

Usines en feu / Épidémies de cancer / Vies en caravane /
Quitter la chimie / Notre-Dame-des-Palettes / Prolétaires au Niger

Z13-couv

Édito du Z13 : « Fumées noires et gilets jaunes »

Est-il sage de sortir dans la rue ? Faut-il fuir la ville ? Quel type de masque est le plus efficace ? Est-on une « personne à risque » ? Où sont les tests qui permettraient d’évaluer la situation ? La vie d’hier va-t-elle reprendre son cours ou sera-t-elle changée à jamais ? Autant de questions posées par la pandémie de covid-19 au printemps 2020, qui furent éprouvées à Rouen quelques mois plus tôt.

Le 26 septembre 2019, au petit matin, un épais nuage noir plane au-dessus de la ville : l’usine de Lubrizol, bourrée de produits chimiques, est en feu. Les rues sont désertes ou presque. Personne ne connaît précisément les conséquences de ce qui est en train de se passer, à commencer par les autorités qui, pourtant, n’hésitent pas à « rassurer » au mépris de la réalité. Quinze jours après, nous sommes une dizaine à débarquer à Rouen pour quelques semaines afin d’y mener une enquête collective. Comme la pandémie de covid-19, liée à la déforestation, à l’urbanisation galopante et aux flux mondialisés, Lubrizol représente à sa manière le primat de la société de consommation sur la préservation de milieux de vie habitables. Et à l’heure du danger, les inégalités sociales explosent : les nanti·es s’exilent dans leur maison de campagne, tandis que les plus démuni·es sont culpabilisé·es et surexposé·es. Le maintien de l’ordre économique reste une priorité qui n’est remisée au second plan, quand elle l’est, qu’une fois qu’il est déjà trop tard.

Enfin, ces événements se font écho par ce qu’ils nous disent des effets massifs et invisibilisés de la pollution sur notre santé. Produite en large partie par l’industrie pétrochimique, elle tue « en temps normal » plusieurs millions de personnes par an dans le monde et est l’une des explications à l’explosion des cancers et des maladies chroniques comme l’obésité, l’asthme ou encore le diabète. Des maladies qui s’avèrent justement faire partie des « facteurs de comorbidité » des victimes du covid-19. Or, si les gouvernants sont aujourd’hui capables d’assigner à résidence des milliards d’individus pendant des mois, il ne faudra probablement compter que sur nos forces pour imposer l’interdiction des substances cancérogènes, toxiques et mutagènes dans les chaînes de production ou encore le démantèlement progressif de toutes ces usines que le chaos climatique rend littéralement explosives. Pour donner corps à ces luttes à venir, écoutons les voix de révolté·es de Lubrizol, celle d’une chercheuse qui fait reconnaître les maladies professionnelles face à l’impunité du patronat, celles de « gens du voyage » qui luttent pour un logement digne, celle d’un inspecteur du travail déterminé ou encore celles d’intérimaires de la chimie et de la logistique en gilet jaune.

Car nous ne voulons pas choisir entre la santé et la liberté, au moment où nous risquons de perdre les deux.

Bésignan, Lausanne, Lille, Lyon, Malhaussette, Montreuil, Roussayrolles, Saint-Denis et Toulouse, le 16 avril 2020

***

Sommaire :

Analyse / L’effet Lubrizol
Notes sur le déni et les catastrophes programmées

Infographie / Une fumée « toxique mais pas trop »

Podium / Grand concours des catastrophes pétrochimiques
La sélection de la rédaction


QUAND LE CIEL S’OBSCURCIT

Carte / Rouen, so Seveso
D’une rive à l’autre, brises toxiques et vents de révolte

Récit / 2h40
Onze semaines d’enfumage made in Lubrizol

Témoignage / « Je signale avec des post-it les débris d’amiante dans la rue »
Florence, en guerre contre l’inaction de la préfecture

Témoignage / « Nous, on prend soin du sol tous les jours »
Pascal Hénache, cultivateur bio touché par le nuage de l’incendie de Lubrizol

Enquête / Circulez, y a rien à sentir !
Forces et faiblesses du champ de bataille olfactif

Jeu / Les doigts dans le nez
Mais à qui sont ces odeurs ?

Reportage / Quand la prison suffoque
Détenu·es et avocat·es en lutte contre le système pénitentiaire


GOUVERNER UN MONDE TOXIQUE

Histoire / La fabrique de l’impunité industrielle
Comment l’économie est devenue plus importante que la santé

Reportage / Faillir avoir disparu (deux fois)
Une commune libre dans le port autonome du Havre

Entretien / « C’est la réaction des populations qui intéresse l’État en premier lieu »
Renaud Bécot, historien, étudie les rapports entre les hauts fonctionnaires et les industriels

Reportage / Le blanchiment des terres
Les pollutions s’arrêtent-elles aux frontières des écoquartiers ?

Guide pratique / Conseils de Total à Lubrizol et aux autres
Vingt ans après, les leçons d’AZF Toulouse

Enquête / CANCER
L’art de ne pas regarder une épidémie

Analyse / Si vous allez mourir, tapez étoile
Lutter pour faire reconnaître les cancers professionnels

Témoignage / « Ils ont improvisé un hôpital dans la cantine du dépôt »
Frédéric, conducteur de bus et secrétaire CGT


QU’EST-CE QU’ON FABRIQUE ?

Récit / Comme si on domptait les machines
Pourquoi je suis resté quarante-deux ans à l’usine

Reportage / La promenade des engrais
Une production nocive sur toute la chaîne

Carte / Du Havre à Paris
L’industrie n’est pas un long fleuve tranquille

Infographie / En France, on n’a pas de pétrole, mais on a du plastique

Entretien / « Si le Code du travail était respecté, on éviterait des centaines de morts par an »
Gérald Le Corre, inspecteur du travail, syndicaliste CGT et militant du NPA

Témoignage / « “Ces huiles-là, on pourrait presque les boire”, a dit mon directeur »
Francis, salarié placardisé

Témoignage / « J’ai exercé mon droit de retrait, ils m’ont viré »
Fred, ex-intérimaire chez Normandie Logistique

Témoignage / « Les sous-traitants sont là pour mettre leurs bottes dans la merde »
Miguel, contrôleur d’usines


AIRES D’ACCUEIL, TERRAINS HOSTILES

Reportage / L’usine brûle et les caravanes restent
L’assignation des « gens du voyage » aux zones toxiques

Témoignage / « Sur l’aire, je voyage… »
Victoria, habitante sans droit ni titre

Témoignage / « Notre terrain, ils l’ont fait sur un volcan »
Violette et Samuel, de l’aire du Petit-Quevilly

Enquête / Sédentariser les «Nomades»
Du camp de Darnétal à l’aire du Petit-Quevilly, une histoire normande

Table ronde / « “Lavez bien les enfants”, ont dit les policiers »
Des Voyageuses de Rouen en première ligne

Entretien / Les «travelling communities» s’organisent contre la précarité
Mitch Miller, dessinateur et activiste forain de Glasgow


GILETS JAUNES, LA RÉVOLTE AU GRAND JOUR

Chronologie / En actes
Novembre 2018 – Janvier 2020

Témoignages / Des palettes contre des palais


ET AUSSI

Table ronde / Prendre la rue en contexte autoritaire
Algérie, Chili, Hong Kong : révoltes croisées

Récit / Ce matin, Kalfa a disparu
Journal inquiet et déterminé contre les centres de rétention administrative

Souvenir / Ni nuk ni maître
Un camp féministe et antinucléaire contre l’enfouissement des déchets

Portfolio / Dans les rues de Rouen

Reportage / Ils font plier Adoma
Quand les résidents du foyer Senghor gagnent la bataille des cuisines

Reportage / « Mon HP va craquer »
Des « blouses noires » contre l’hôpital-entreprise

Outils / Médias rouennais

Mini-dossier / L’uranium de la Françafrique
Voyage au pays des dunes et des becquerels

 

 

 

Fermer