Le collectif Face aux armes de la police nous envoie cet article.

Rouen. Manifestation du 29 décembre. Plusieurs blessés graves.
(images choquantes)

Rouen a connu hier sa plus grosse journée de mobilisation entre manifestation, violences policières et barricades. Au moins 2000 personnes en colère, venues de toute la Normandie, ont défilé, comme la semaine dernière, de 10h00 du matin à 17h00 environ. Sans parcours, ni autorisation. Ici encore les gilets jaunes renvoient aux oubliettes les vieilles formes de la contestation. Les points de blocage ayant été évacué un peu partout, les manifestations ayant été interdites par arrêté préfectoral dans le 27, c’est logiquement que Rouen est devenue pour un jour la capitale normande de la contestation.

A Rouen comme partout ailleurs, le pouvoir a encore une fois répondu en faisant usage de la violence la plus extrême et la plus aveugle qu’il soit. L’usage des flashball LBD-40 (lanceur de balle de défense 40 mn) et des grenades GLI-F4 a été abondant. Ces armes, que la France est le seul pays d’Europe à utiliser, sont d’une extrême dangerosité et elles provoquent des dégâts irrémédiables et aveugles. Fractures, éborgnement, multiples éclats dans la chair. Elles peuvent aussi être létales contrairement à leur appellation. Pour écraser une révolte légitime le pouvoir décide d’utiliser la peur et la mutilation de masse. C’est un scandale absolu que les médias principaux se gardent bien de diffuser.

Sur Rouen, on compte plus d’une dizaine de blessés et un journaliste s’est même vu menacer par un LBD.

Nous avons pu compter au moins 5 blessés graves avec lesquels nous sommes en contact. Tous ont été opéré hier ou vont l’être aujourd’hui.

  • Claude L. : retraité blessé à la main gauche par un tir de LBD alors qu’il était en famille dans une petite rue près de la place du vieux marché. Selon plusieurs témoins, il s’agissait d’un tir purement gratuit. Il a été opéré hier : des broches ont été posées.
    Vidéo ici : https://www.facebook.com/johanna.dieule/videos/10216395936722560/
  • Une personne a été touchée au LBD à l’épaule.

Les autres blessés ont été touchés par les grenades envoyées aveuglément rue Jean Lecanuet.

  • Corentin G. : blessé par une GLI-f4. Un très gros éclat métallique dans la jambe. Opéré hier.
  • Sabrina L. : blessée par une GLI-f4. Plusieurs éclats métalliques dans la jambe (photo).
  • Micka T. : blessé par une GLI-f4. Plusieurs éclats métalliques dans la jambe. Et un éclat dans la tempe. Opéré et en attende d’une nouvelle intervention pour l’éclat dans la tête.

On compte par ailleurs de nombreuses personnes blessés aux jambes et aux pieds par des tirs de LBD.

  • Jessy F. : touché au pied.

Bon courage et bon rétablissement à tous ces gilets jaunes.

Si vous avez des informations, n’hésitez pas à nous contacter ici :
Mail : faceauxarmes@free.fr
Portable : 07 68 84 84 92
https://www.facebook.com/faceauxarmes/
Et voici un conseil que nous faisons tourner à destination des blessés et de leurs proches : https://faceauxarmesdelapolice.wordpress.com/2018/11/29/blessures-au-flashball-et-a-la-grenade-offensive-un-conseil-juridique-a-ceux-que-la-police-mutile/?fbclid=IwAR2YULte4sZcj8RFJl_A6TqzwNlc1bwsK8-ZkgIxuOD1WszUTN6SsRbLZgw