AnalyseÉcologieDans la rueEn lutteUne

TÉMOIGNAGE – La détresse des gens du voyage suite à l’incendie de Lubrizol

Lundi 14 octobre, les rédacteurs de la Revue Z organisaient une soirée de présentation et de discussion autour de l’incident de Lubrizol à la Halle aux Toiles.

Ils nous ont d’abord présenté leur revue dont le prochain numéro sera centré sur la ville de Rouen sur fond de catastrophe industrielle. Pour aller plus loin, voici leur site.

Ensuite, ce fut au tour des gens du voyage de venir témoigner. Depuis l’incendie de Lubrizol, ils sont en première ligne du désastre. Non seulement, leur aire d’accueil est à 500 mètres de l’usine toujours fumante et les autorités les traitent comme des citoyens de seconde zone. Aucun ordre d’évacuation, aucune prise en charge particulière, et même aujourd’hui, des menaces d’expulsion de leur lieu de vie et de résidence suite à la plainte qu’ils ont déposé pour « non assistance à personne en danger ». Leurs conditions difficiles face au désastre industriel révèlent en réalité leur sort quotidien, aussi scandaleux qu’invisible. Tous les détails dans le témoignage.

 

Fermer