catastropheCoronavirusDans la rueEn luttePolice/JusticeSocialUne

VIDEO – Banlieues confinées et violences policières

🔴 CITÉES DE BANLIEUE CONFINEES : LES EXACTIONS POLICIÈRES SE POURSUIVENT

La brutalité policière : c’est bien l’une des seules fonctions que le gouvernement continue d’honorer en ces temps de crise. Les vidéos de violences policières, filmées du haut des HLM de banlieues, continuent de circuler tous les jours sur les réseaux sociaux depuis le confinement. Un lecteur nous envoie ce montage accompagné de son analyse.

« Qu’est-ce que les keufs tabasseurs ont compris du mot « distanciation sociale » ? Pas la définition sanitaire. La définition sociologique : la domination, le mépris, le racisme, le rabaissement.

La police patrouille dans les banlieues pour faire respecter les règles, soi-disant. Mais la police, dans les quartiers, n’a jamais respecté aucune règle. Les keufs ne portent pas de masque, ils ne respectent pas les distances de sécurité, ils sont en groupes, ils ont des centaines de contacts par jour. Et ils vont au contact : ils cognent. Penchés à plusieurs sur un mec à terre pour une ratonnade dans les rues désertes, ils le contaminent s’ils sont eux-mêmes infectés. Infectés et infects.

Les patrouilles des forces de sécurité font régner depuis longtemps l’insécurité dans les quartiers. Les familles qui réclament vérité et justice pour leurs fils et leur frères morts étouffés, battus ou exécutés par des policiers (comme Wissam El-Yamni, Lamine Dieng, Adama Traoré et beaucoup d’autres), ou violés comme Théo, le savent. Ça s’est aggravé avec l’état d’urgence. Ça s’aggrave encore avec l’état d’urgence sanitaire : le danger de contamination s’ajoute à toutes les menaces que les condés représentent en temps ordinaire. »

Fermer