En lutteUne

VIDÉO. Dans la nuit du 4 au 5 décembre : action des hospitaliers du Rouvray dans l’enceinte de l’HP

🔴🏥 HOSPITALIERS DU ROUVRAY – ACTION NOCTURNE À L’HÔPITAL

Une action a été mené cette nuit à l’HP du Rouvray près de Rouen. Plus d’un an après l’épisode de lutte intense, les hospitaliers retournent dans la bataille dans un contexte tendu et urgent. Voici leur texte de revendication :

“18 mois après la grève de la faim et la signature du protocole de sortie de crise, le compte n’y est pas !!!

– Suroccupation
– Mineur-e-s en service adulte
– Conditions d’accueil, de soin et de travail indignes
– Dialogue social inexistant
– Mépris institutionel

Constat partagé par le Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté (CGLPL)
La situation à l’hôpital de St Etienne du Rouvray n’est pas une exception, c’est toute la psychiatrie française qui souffre des mêmes maux.

Comme vient de dire Me Hazan (CGLPL) « Donc c’est aux autorités publiques, en l’occurrence la ministre de la Santé de prendre ses responsabilités pour que la situation ne perdure pas. » « La situation de la psychiatrie en France est vraiment dramatique, il va falloir que les autorités de ce pays en prennent conscience et en tirent les conséquences. »

C’est pourquoi, dans la nuit du 4 au 5 décembre, l’administration a été redécoré en mode grève été 2018. Là où nous nous sommes arrêtés, là où nous allons reprendre.

Contrairement à ce qu’en pense Me Buzin, nous savons nous organiser et nous continuerons à lutter tant que nous n’obtiendrons pas les moyens nécessaires.”

Fermer