Il était une fois… la violence.

 

Edouard Philippe et Christophe Cartaner ont affirmé ces derniers jours vouloir poursuivre tous ceux qui « glorifient » ou « légitiment » la violence. Mais rappeler par exemple que la monarchie est tombée en France du fait de certains actes de violence, actes commémorés d’ailleurs en fanfare chaque 14 juillet, est-ce légitimer les violences ? A partir de quelle ancienneté une violence devient-elle légitimable ?

Amis gilets jaunes, tenons bon face aux menaces du régime, notre combat est juste !