NIQUE LA SELECTION #BENZEMA

Aujourd’hui près des 1000 lycéens, des enseignants et quelques étudiants ont défilé à Rouen. Une manif pleine de bonne humeur et paisible, entre chants énergiques et fumigènes colorés. L’enthousiasme est là et tout le monde aimerait y croire.

Mais tout se passe comme si le mouvement de 2016, qui a vu naître de nouvelles formes de contestation parmi la jeunesse, n’avait jamais existé. Peut-être parce que ce mouvement contre la selection reste indifférent aux nombreuses luttes en cours. Aussi parce que ce n’est pas la rue qui donne le tempo mais la police, dirigeant les manifs en attendant que le mouvement s’essoufle.

Occuper des salles dans les lycées, laisser des traces de nos passages en ville et bloquer facs et bahuts sont autant d’outils possibles pour se faire entendre.

Mai 68 a 50 ans, « soyez réalistes, demandez l’impossible« .

DSCF4009 - CopieDSCF4019 - Copie