Depuis le mois de décembre, les arrêtés préfectoraux pleuvent sur le département de l’Eure. Ceux-ci interdisent les rassemblements et manifestations, notamment dans le cadre de la mobilisation des Gilets Jaunes. Ils ont donné lieu à de nombreuses évacuations de ronds-points par les autorités. Dorénavant, la simple présence de Gilets Jaunes aux abords d’une route les expose à des peines allant jusqu’à 6 mois d’enfermement et 7500 € d’amende.

Les GJ du 27 ont alors organisé une action devant la préfecture d’Évreux ce mercredi 9 janvier. Ils étaient près de 150 à venir de toute la normandie et parfois de plus loin. Leur objectif ? Faire pression sur le préfet pour faire retirer purement et simplement ces arrêtés. Sa réponse ? Envoyer son escadron d’intervention pour faire lever le blocage à coups de matraques et gaz lacrymogène.

IMPORTANT : La vidéo partagée sur facebook à propos du sapin enflammé a pu en choquer certains. Il est nécessaire de regarder entièrement notre reportage pour comprendre dans quel contexte ce geste a pu avoir lieu. Ce sont bel et bien les forces de l’ordre et leurs armes qui placent le niveau de violence et non ceux qui par différents moyens tentent de faire valoir leur droit de manifester.

Depuis décembre 2018, les arrêtés prefectoraux interdisant les rassemblements et manifestations dans l’Eure mettent à mal les occupation de ronds-points. C’est sans compter sur la détermination des GJ de la Heunière. Ils construisent une cabane de 50m² sur un terrain privé et s’installent pour une durée indéterminée. Ils envisagent également de venir sur Rouen pour l’acte 9 de la mobilisation et d’accueillir Macron comme il se doit mardi prochain dans le département du 27.